Archive for the 'Poésie' Category

Lecture musicale de « L’enfant qui » par Jeanne Benameur accompagnée par Benjamin Duboc

Jeudi 14 septembre à 19h30

« L’Enfant qui », publié en mai dernier, tient plus du conte ou du poème que du roman. C’est un texte intime, profond qui contient une part de mythe donc d’universel. Un texte d’abord insaisissable tout comme sa figure centrale : la mère, dont la disparition vient questionner le fondement de l’enfant qu’elle a mis au monde de manière sensationnelle et spirituelle. À travers sa quête solitaire, l’enfant recherche des sensations primaires et suit la rivière pour tracer son chemin, se construire en langage et en imaginaire. Adossé à l’absence, il s’élèvera jusqu’à « la maison de l’a-pic » pour se maintenir en équilibre au bord du royaume du doute et du champs infini des possibles.

Jeanne Benameur a porté ce texte longtemps avant de lui trouver une forme -si ce n’est définitive- en tous cas arrêtée. Mais comme toutes les fables du monde, L’Enfant qui est un poème en mouvement, c’est pourquoi son auteure privilégie une proposition de lecture plutôt que de rencontre. Benjamin Duboc vient habiller de sa contrebasse cette proposition.

Publicités

Rencontre avec Pierre Causse et Jacques Brémond

Jeudi 18 mai à 19h30

Jacques Brémond est un éditeur-typographe qui publie de la poésie contemporaine depuis 1975. Grand amateur textes, il s’attache à confectionner de beaux objets-livres dans le choix des maquettes, des papiers, des couvertures uniques et réalise des livres d’artistes. Influencé par le travail de Robert Morel, son catalogue compte des auteurs importants comme Thierry Metz, Charles Juliet, Mickaël Gluck ou Albane Gellé. En 2012, il publie le premier livre de poèmes de Pierre Causse qui obtient le prix Léo Ferré. Son auteur a alors 22 ans.

« Funambule mais le fil est barbelé » est une tentative d’équilibre entre l’envol et la chute et essaie de faire « tanguer les mots ». Plus familier avec le théâtre, Pierre Causse est aujourd’hui doctorant en Arts de la scène. Passionné par les grands auteurs, il croit en une poésie orale, en la voi(x)e entre l’auteur et l’auditeur. Il nous proposera une lecture de quelques uns de ses textes mais aussi d’autres auteurs du catalogue des éditions Brémond. Nous avions envie de les inviter ensemble, de découvrir à travers leur rencontre un parcours singulier de 40 ans d’édition qui ne cesse d’accompagner de nouvelles voix de la poésie d’aujourd’hui.

Rencontre avec Laurent Gaudé

Mercredi 03 mai à 19h30

Laurent Gaudé acquiert au fil du temps une place majeure dans la littérature contemporaine française. Comme romancier, nouvelliste et dramaturge, il a exploré bon nombre de sujets aussi actuels qu’historiques ou mythologiques, entraînant son lectorat à la découverte du monde avec une réflexion et un regard intimes sur les fondations de l’humanité. Cette année nous aura gâtés puisqu’elle compte depuis septembre trois nouvelles publications de Laurent Gaudé chez Actes sud : un roman, une pièce de théâtre et pour la première fois un recueil de poèmes. Il était temps pour nous de lui proposer un rendez-vous avec les lecteurs de la Voie aux Chapitres… C’est un honneur qu’il l’ait accepté.

C’est d’abord par un roman-chorale, « Écoutez nos défaites », qui mêle tout à la fois histoire et actualité, que Laurent Gaudé interroge la notion de vainqueur, de vaincu, de victoire et d’échec. Avec « Danse, Morob », courte pièce poétique, il revisite un épisode des combattants de l’IRA survenu à la fin des années 70. « De sang et de lumière » rassemble des poèmes qui donnent la parole aux opprimés et rendent hommage à leur mémoire.

 

«Les mots sont Vieux Comme la souffrance des peuples.

Il y a des vies Entières, Passées sans connaître répit ni lumière».

Une œuvre qui se révèle d’une grande force et d’une belle maturité !

Attentats Rhétoristes par le collectif UnDeuxGround

Jeudi 06 octobre à 19h30 (et aussi toute la journée)


Nous voici à l’aube d’une nouvelle (et 8ème !) saison, nous avons laissé rentrer la rentrée avec tous ses tracas et ses nouveautés et loin s’en vont les souvenirs de l’été… Alors, puisque nous sommes bien installés dans ce début d’année, que nous attendons tous que le spectacle commence, puisqu’il faut bien commencer, commençons bien… et même très bien. 

undeuxground_attrhLe Collectif UnDeuxGround  est composé de trois poètes slameurs -Cocteau Mot Lotov, SanDenKR et Lee Harvey Asphalte- et de Sandrine Picherit, directrice artistique. Depuis 2008, ils s’invitent dans les lieux de pensée tels les séminaires, colloques, journée d’études… afin d’y proposer une poésie éphémère inspirée des thèmes débattus, des jargons usités et… de l’actualité du jour ! Au bout de 8 ans donc, ils sont à la tête d’un beau patrimoine poétique spontané et improvisé dans ces environnements divers qui vont du management à la médiation sociale, de la famille à l’économie d’entreprise, de la nature au numérique. Grâce à la complicité des éditions deux-cent-cinq, ce patrimoine trié, classé, ordonné, enregistré se trouve maintenant dans un livre-CD appelé Attentats rhétoristes.

C’est ce très étrange et très bel objet que nous voudrions vous présenter tout au long de la journée du jeudi 06 undeuxground
octobre. Cela commencera dès l’ouverture avec une proposition de vitrine éphémère et évolutive qui parlera de l’actualité du jour. Puis, vous aurez l’occasion de voir nos trois poètes au travail, apparaissant puis disparaissant au gré de leurs inspirations, écrivant, lisant et préparant le rendez-vous du soir.

A 19h30, le collectif  vous attend pour une performance poétique autour du livre puis, accompagnés de la maison d’édition vous raconter quelle aventure fut sa publication.

Quand je disais qu’on allait bien commencer !

 photo des poètes:  © Gilles Aguilar  / couverture du livre-CD:  © Bureau 205

Lecture-rencontre avec Emanuel Campo

Mercredi 25 mai à 19h30

Maison poésies domestiquesIl vous est peut-être déjà arrivé de croiser Emanuel Campo sur l’une des innombrables scènes poétiques de la région ou d’ailleurs mais vous ne possédez pas (encore !) un livre de lui. Ce jeune poète franco-suédois se consacre autant à la page qu’à la scène et travaille avec des chorégraphes, des musiciens, des metteurs en scène, des poètes en tant qu’auteur, performeur ou interprète. Depuis une dizaine d’années, son nom apparaît régulièrement dans des revues en ligne ou en papier telles que « Ce qui reste », « DéZopilant » ou « Cohues ». En 2011, il fonde la Cie Étrange Playground au sein de laquelle il crée des spectacles et des lectures publiques.

Maison. Poésies domestiques paraît aujourd’hui aux éditions La Boucherie Littéraire. Composé essentiellement de textes tournés vers le quotidien, ce recueil fait aussi résonner les souvenirs d’enfants (celui qu’on fut, ceux qu’on a). L’art d’Emanuel Campo est de savoir faire s’envoler ce quotidien, lui donner couleurs et esprit pour mieux le cerner et le partager.Emanuel Campo

Nous sommes heureux de lui offrir, le temps de cette soirée, un bout de scène et un entretien pour fêter avec lui cette première aventure éditoriale très réussie.